Analyse de l’évolution du modèle « DIY » à l’heure du numérique

50c1e9751e6241e340957d04d5cb6b26.jpg

On observe « un mouvement de défiance face à l’hyper-consommation et une recherche de réponses simples à des besoins exprimés » , écrivait le sociologue et écrivain français Eric Donfu en 2010.

Ces réponses, les « Makers » les recherchent indépendamment et s’organisent pour passer du statut de simple consommateur à celui d’acteur. Équipés d’imprimantes 3D, de découpeuses laser et de scanners, ces bricoleurs 2.0 s’approprient les moyens de production pour créer de la valeur utile.

Mais alors, en passant d’un simple mouvement culturel à celui de mouvement ambitionnant de changer la face du monde de l’industrie et de son économie, les makers ne sont-ils pas l’avant garde d’une prochaine révolution industrielle ?

Mutualisation des outils et des savoirs: la vraie révolution?

Lire la suite

Publicités